Dashboard
Actueel weer
Zondag 30 september
33°
Zonnig
Weersvoorspelling
Do 1 okt 33°regenachtig
Za 2 okt 33°regenachtig
Zo 3 okt 33°regenachtig
Actuele waterstand
Zondag 30 september
657cm
Hoog
WeersvoorspellingPeak flow level (cm)
Minimum 660
Mean 663
Maximum 666
Table of contents
Indicateurs de la GIRE
Retour à Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE)

Indicateurs de la GIRE

Un suivi est nécessaire pour mesurer les résultats de la gestion de l’eau. Les indicateurs peuvent aider à mesurer et à surveiller les résultats de la gestion de l’eau, et ajuster la politique et la gestion en conséquence.

Les indicateurs de la GIRE

La gestion de l’eau au Mali et en Guinée couvrent une immense zone (Topographie). Cependant, la gestion de l’eau dans la zone source en Guinée a une influence directe sur la disponibilité de l’eau dans le Delta Intérieur du Niger, à 1000 km. Une bonne connaissance de ces relations hydrologiques et des conséquences socio-économiques et écologiques connexes est indispensable à la gestion de l’eau. Un suivi est nécessaire pour mesurer les résultats de la gestion de l’eau. Le suivi se concentre sur les paramètres et les aspects qui indiquent si la GIRE fonctionne, avec les soit disant les indicateurs.

Les indicateurs peuvent aider à mesurer et à surveiller les résultats de la gestion de l’eau, et ajuster la politique et la gestion en conséquence. Par exemple, les niveaux d’eau sont un indicateur du débit fluvial, et le nombre d’oiseaux nicheurs ou la présence d’hippopotames peut être utilisée comme indicateur de la biodiversité ou de la santé des écosystèmes. L’utilisation d’indicateurs est également une approche pragmatique pour permettre un suivi à long terme. Le choix des indicateurs nécessite une connaissance approfondie du régime hydrologique et des écosystèmes, ainsi que l’impact sur le développement socio-économique (chaîne d’impact).

impactchain-ew.jpg


Quels indicateurs ? 

Afin de définir des indicateurs mesurables suffisamment sensibles et fiables pour la mise en œuvre de la  GIRE, il est nécessaire de les relier aux objectifs de la GIRE. Les principaux objectifs généraux de la Politique de l’Eau au Mali et en Guinée sont d’assurer une gestion durable de l’eau, y compris la sécurité alimentaire au niveau national, le soutien au développement socio-économique et le maintien de l’intégrité écologique de l’écosystème du Delta Intérieur du Niger.

Les indicateurs ont été choisis sur la base des réunions des parties prenantes combinées à des informations solides sur le régime hydrologique, le développement socio-économique et la chaîne d’impact des interventions hydrologiques sur les ressources naturelles et les écosystèmes. Cette information est résumée dans les thèmes de ce site. Le tableau ci-dessous montre les indicateurs sélectionnés. Pour certains indicateurs, des informations détaillées sont disponibles au fil des ans, pour d’autres, l’information est rare et incomplète. La plupart des informations sont disponibles pour le Delta Intérieur du Niger, car il s’agit de l’économie et de l’écosystème les plus vulnérables, selon le reste de l’eau à la fin de la chaîne d’impact du système.

Climat et Météorologie

La disponibilité de l’eau dépend des précipitations, avec une forte variation saisonnière, annuelle et spatiale au Sahel. Le changement climatique influera sur les régimes pluviométriques, la saison de croissance et les rendements des cultures.

Hydrologie

Les rejets d’eau dans le Niger et ses affluents résultant de la gestion de l’eau (régime hydrologique et infrastructure) sont suivis pendant longtemps par les niveaux d’eau à divers endroits des bassins. L’inondation du Delta Intérieur du Niger est mesurée par le biais des niveaux d’eau et prévue par un modèle d’inondation (OPIDIN). Les données sur la qualité des eaux souterraines et de l’eau sont à peine disponibles, et ne sont donc pas incluses.

Socio Economie

La socio-économie représente de nombreux aspects qui peuvent être résumés par la sécurité alimentaire, le développement socio-économique, les moyens de subsistance et la sécurité. En particulier, la production alimentaire dépend de la disponibilité de l’eau (pluies, irrigation, inondations).
Pour la production alimentaire, il existe des indicateurs d’information annuelle (Agriculture, Cheptel et élevage, Les pêches). Cela est également valable pour la production d’énergie. Pour les aspects qui indiquent les moyens de subsistance et le bien-être des communautés dans les bassins, l’information est rare et/ou uniquement disponible au niveau mondial (niveau national, sans base annuelle) : indice de pauvreté, accès à l’eau potable, prévalence des maladies d’origine hydrique, nombre de conflits liés à l’exploitation des ressources naturelles et dommages liés aux catastrophes naturelles.

Ecosystèmes et Biodiversité

L’intégrité des écosystèmes des bassins, en particulier la plaine inondable du Delta Intérieur du Niger, est indiquée par la présence et la qualité des habitats clés et des espèces vulnérables. Les principaux habitats du delta intérieur du Niger sont les champs de bourgou et les forêts inondables (points chauds écologiques). Parmi d’autres, les espèces vulnérables comprennent les oiseaux d’eau et les hippopotames.


1.2 Sunset_web.jpg

Suivi des indicateurs 

Comme vous pouvez le voir sur les pages thématiques (météo et climat, hydrologie, socio-économie, écosystèmes et biodiversité), ce site agrège les données de surveillance existantes et pertinentes pour plusieurs aspects, recueillies par des instituts du Mali et de Guinée. Pour certains aspects, ces données ont déjà été recueillies depuis longtemps. Un suivi systématique à long terme exige une organisation institutionnelle forte, un dévouement et une expertise et des connaissances approfondies. Dans ce contexte, les ensembles de données à long terme sur les précipitations, les niveaux d’eau et les rejets fluviaux dans le bassin du Haut Niger et le delta intérieur du Niger en Guinée et au Mali, recueillis par la Direction Nationale de l’Hydraulique (DNH), fournissent une mine d’information.

En bref, la surveillance concerne la collecte systématique et récurrente d’informations pour :

  • montrer et évaluer les évolutions ou les tendances pertinentes,
  •  pour mesurer dans quelle mesure les objectifs ont été atteints et
  • pour signaler à un stade précoce des changements importants dans les indicateurs du système.

À l’heure actuelle, il n’existe pas de programme de suivi global pour la GIRE au Mali et en Guinée. Il existe cependant plusieurs activités de surveillance pertinentes et des ensembles de données historiques, qui sont très pertinents pour le processus de la GIRE, et qui sont présentés dans les thèmes de ce site. Dans cette information de fond, vous pouvez également trouver quels instituts sont impliqués et responsables de la surveillance.

La surveillance des indicateurs pertinents est instructive pour la direction, et en rendant cette information accessible par l’intermédiaire de l’Observatoire, cette information devient également disponible pour l’ensemble de la communauté intéressée par la GIRE. La surveillance n’est pas un objectif en soi, mais un moyen de recueillir des informations révélatrices sur les processus et les systèmes suivis.