Dashboard
Actueel weer
Zondag 30 september
33°
Zonnig
Weersvoorspelling
Do 1 okt 33°regenachtig
Za 2 okt 33°regenachtig
Zo 3 okt 33°regenachtig
Actuele waterstand
Zondag 30 september
657cm
Hoog
WeersvoorspellingPeak flow level (cm)
Minimum 660
Mean 663
Maximum 666
Table of contents
Niveaux d’eau et debits de la fleuve
Retour à Hydrologie

Niveaux d’eau et debits de la fleuve

Le suivi à long terme des quantités d'eau dans le bassin du fleuve Niger est réalisé par la DNH au Mali et la DNH en Guinée. Les jeux de données sur les niveaux d'eau et les débits des rivières fournissent une mine d'informations pour la gestion de l'eau et la mise en œuvre de la GIRE. Cette section donne un aperçu des données existantes.

Stations

Un réseau de stations hydrologiques a été mis en place au Mali et en Guinée. Dans certaines de ces stations, les données sont collectées quotidiennement depuis plus d'un siècle. Le suivi de la quantité et de la qualité de l'eau au Mali et en Guinée est géré par la Direction Nationale Hydraulique. Le suivi opérationnel au niveau local est organisé par les niveaux administratifs régionaux de DNH dans les deux pays. Les niveaux d'eau sont mesurés quotidiennement à l'aide des échelles limnimétriques; la mesure télémétrique est en cours d'étude et de développement mais pas encore opérationnelle. Le paramètre principal surveillé est le niveau d'eau journalier; le débit provient des informations existantes sur la bathymétrie de la rivière à la section transversale des stations hydrologiques.

Dans le tableau ci-dessous, les stations hydrologiques sont répertoriées par pays et affluent, et l'année est donnée à partir de laquelle les premières données sont disponibles. Pour la plupart des stations, les données sont incomplètes pour les décennies de la première moitié du XXe siècle.

Nom station Affluent Pays Année de service
Baro Niandan Guinea 1947
Kankan Milo Guinea 1938
Mandiana Sankarani Guinea 1954
Kouroussa NIger Guinea 1970
Dialakoro Niger Guinea 1954
Faranah Niger Guinea 1955
Sélingué Sankarani Mali 1964
       
Banankoro Niger Mali 1967 
Koulikoro Niger Mali 1907 
Bamako Niger Mali 1949
  Niger Mali 1952
Kirango Niger Mali 1925 
       
Douna Bani Mali 1922
Bénény-Kegni Bani Mali 1951
Sofara Bani Mali 1953
       
Ké-Macina Inner Niger Delta Mali 1953
Mopti Inner Niger Delta Mali 1922
Akka Inner Niger Delta Mali 1907
Niafunké Inner Niger Delta Mali 1933
Goundam Inner Niger Delta Mali 1931
Diré Inner Niger Delta Mali 1931
Kouroumié Inner NIger Delta Mali 1975 

 

Niveaux d'eau du Niger et affluents

Le niveau d'eau dans le bassin versant du Niger et de ses affluents est surveillé dans 6 stations hydrométriques en Guinée et 15 stations au Mali. Dans chacun des affluents, il y a deux stations ou plus. Les données disponibles pour la Guinée sont indiquées dans le graphique interactif ci-dessous. Dans ce graphique, vous pouvez choisir la station et ajouter ou supprimer des années avec les données. Les mesures sont quotidiennes, mais dans certains cas, elles sont interpolées pour des périodes pendant lesquelles il n'y avait pas de données. Ces dernières données ont été supprimées dans la mesure du possible. Pour montrer que ces interpolations peuvent produire des résultats erronés, une n'a pas été supprimée (voir la ligne droite dans le graphique Mandiana pour 2011 entre 1-8 et 1-11).

Les données sur les niveaux d'eau sont présentées ci-dessous dans deux graphiques interactifs, le premier graphique montre les niveaux d'eau par station par mois, le second les niveaux d'eau par station par an. Les données interpolées dans les graphiques interactifs sont toujours présentes (visibles sous forme de lignes droites).

Les données des graphiques interactifs de Baro, Kankan et Mandiana représentent les niveaux d'eau dans la partie supérieure du Niger, respectivement dans ses affluents Niandan, Milo et Sankarani. Les autres stations représentent le niveau de l'eau plus en aval. Koulikouro, Kirango et Ké-Macina donnent les niveaux d'eau du Niger proprement dit. Ké-Macina est situé à l'entrée du delta intérieur du Niger. Les données de cette dernière station sont utilisées pour évaluer le débit entrant du Niger dans le delta intérieur du Niger ; voir ci-dessous.


La variation quotidienne du niveau d'eau (cm), résumée par mois, à Baro (fleuve Niandan) depuis 1970, Kankan (fleuve Milo) depuis 1970, Mandiana (fleuve Sankarani) depuis 1955, Dialakoro (fleuve Niger) depuis 1954, Kouroussa (fleuve Niger) depuis 1954 entre le 1er avril et le 1er avril de l'année suivante. En outre, les données pour Macina (fleuve Niger) depuis 1953 entre le 1er juin et le 1er juin de l'année suivante. Pour voir plus de détails dans les graphiques interactifs, il est facile d'effectuer un zoom avant. Pour revenir au graphique original, réinitialisez le zoom.



La variation annuelle du niveau de l'eau (cm) dans le Baro (fleuve Niandan), le Kankan (fleuve Milo), le Mandiana (fleuve Sankarani), le Dialakoro (fleuve Niger), le Kouroussa (fleuve Niger) et le Macina (fleuve Niger, à l'entrée du delta). Pour voir plus de détails dans les graphiques interactifs, il est facile d'effectuer un zoom avant. Pour revenir au graphique original, réinitialisez le zoom.



Niveaux d'eau du Bani

Il y a trois stations hydrométriques dans le Bani : Douna, Bénény-Kegni et Sofara. Dans le passé, Douna était utilisée comme station hydrométrique principale pour capter le débit du Bani, mais depuis la construction du barrage de Talo (2007), les stations de Bénény-Kegni et de Sofara donnent une meilleure image du débit du Bani. En cas de forte crue, une partie du Bani se jette directement dans le fleuve Niger, le long de l'affluent du Manga, de Djenné à Kouakarou. Ce raccourci entre le Bani et le Niger est situé en aval de Bénény-Kegni et en amont de Sofara.


La variation quotidienne du niveau d'eau (cm) du Bénény-Kegni (fleuve Bani) depuis 1952 entre le 1er juin et le 1er juin de l'année suivante. Pour voir plus de détails dans les graphiques interactifs, il est facile de faire un zoom. Pour revenir au graphique original, réinitialisez le zoom.



La variation annuelle du niveau de l'eau (cm) à Bénény-Kegni et Sofara, depuis 1952. Pour voir plus de détails dans les graphiques interactifs, il est facile de faire un zoom. Pour revenir au graphique original, réinitialisez le zoom.




Variation du niveau d'inondation dans le Delta Intérieur du Niger

Variation saisonnière
La pulsation des crues saisonnières est illustrée par les niveaux d'eau des stations de Mopti et de Dire. L'inondation se déplace comme une vague à travers le delta, ce qui signifie que dans la même année, toutes les plaines inondables du delta ne sont pas inondées en même temps. Les inondations commencent dans le sud en août et, la plupart des années, le pic à Mopti est atteint dans la première moitié d'octobre. Le niveau de l'eau au centre et au nord du delta continue à monter à cette période. Dans le centre du delta, le pic d'inondation et la crue maximale, la plupart des années, sont atteints dans la seconde moitié d'octobre ou en novembre, et à Dire environ une semaine plus tard. Les plaines inondables du sud sont déjà à sec à ce moment-là.

On présente d'abord un graphique du niveau d'eau quotidien à Mopti depuis 1923, pour montrer la grande variation du niveau des crues saisonnières. Le reste des données sur les niveaux d'eau sont présentées ci-dessous sous forme de graphiques interactifs. Le premier graphique montre les niveaux d'eau par station et par mois, le second les niveaux d'eau par station et par an.

akka_mopti_goundam water levels_web.jpg La variation quotidienne du niveau de l'eau (cm) à Mopti depuis 1923 entre le 1er juin et le 1er juin de l'année suivante. Lorsque la crue est faible, le pic est atteint début octobre, mais les années humides, le pic est plus d'un mois plus tard. Données DNH.






La variation quotidienne et annuelle du niveau de l'eau (cm) à Mopti, Akka et Dire entre 1982-2018, entre le 1er juin et le 1er juin de l'année suivante. Lorsque la crue est faible, le pic est atteint début octobre, mais les années humides, le pic est plus d'un mois plus tard (Mopti) ou deux mois plus tard (Dire). Données DNH. Pour voir plus de détails dans les graphiques interactifs, il est facile d'effectuer un zoom avant. Pour revenir au zoom de réinitialisation du graphique original, il suffit d'effectuer un zoom.



Variation annuelle
Le graphique ci-dessous montre la variation annuelle du plus haut niveau d'inondation, tel que mesuré à Mopti, Akka et Diré. Le niveau d'eau est mesuré quotidiennement sur la jauge de Mopti depuis 1923, d'Akka depuis 1955 et de Diré depuis 1931. Les années manquantes ont pu être reconstituées en utilisant les pics annuels de niveau mesurés dans d'autres stations hydrométriques, qui sont fortement corrélés (voir les graphiques ci-dessous montrant la relation entre Mopti et Akka et entre Diré et Akka). Les niveaux de pointe des crues avant 1923 ont été dérivés de la relation entre le débit mensuel moyen à Koulikoro en septembre et le niveau maximal de la crue dans le delta intérieur du Niger la même année.

Peak flood levens IND.pngNiveaux de pointe annuels des inondations à Mopti, Akka et Diré depuis 2007.


peak flood level Mopti - Akka.pngLa relation entre le niveau maximum de la crue à Mopti en fonction du niveau maximum atteint à Akka la même année.


peak flood level Dire - Akka.pngLa relation entre le niveau de pointe de crue à Diré en fonction du niveau de pointe atteint à Akka la même année.